Le Café Français
Paris
2013

Client : Costes Family
400-seat brasserie

Flagship of the Beaumarly group, the Café Français sits on the Bastille square and embodies the new version of a brasserie in a fluctuating neighbourhood. The Café Français’ location, partially planted on the footprint of the bygone prison, is historic. In order to exist in front of a square that is a current republican symbol, a strong presence and visual identity is required. The artistic direction was handed over to India Mahdavi and M/M studio (Paris) who, together, gave to the Café Français a graphic density whose vocabulary is declined into diverse scales in space, materials, furniture and supports. The logo deconstructs itself and becomes omnipresent, radical and exclusive. Everywhere, the radicality of the lines is assuaged by softness of the furniture and the richness of the materials. The tricolour Frenchie finally mingles with newer tones and fresher shades.

Inclus au sein du groupe Beaumarly, dont il est le flagship, le Café Français investit la Place de la Bastille, pour incarner, dans un quartier en mutation, la brasserie d’aujourd’hui. La place de la Bastille vibre à la fois du souffle historique d’un patrimoine invisible, et d’un symbole républicain très actuel. La situation même du Café Français, partiellement posé sur l’empreinte de l’ancienne prison, fait référence à l’histoire. Pour exister face à cette place, il fallait donner à ce lieu une présence et une identité visuelle très fortes. La conception artistique a été confiée à India Mahdavi et au studio M/M (Paris) qui, ensemble, offrent au Café Français une densité graphique dont le vocabulaire se décline à différentes échelles jusque dans les espaces, les matériaux, le mobilier et les supports. Défini d’abord par le logo, il se déstructure pour être omniprésent dans le projet, radical et exclusif. Partout la radicalité des lignes est tempérée par la douceur du mobilier et la richesse des matériaux. Le tricolore frenchy se brasse à bien d’autres nuances et coloris.

photos © Matthieu Salvaing